background image
Soutien technique

Les investissements dans le Réseau national de la recherche et de l’éducation (RNRE) du Canada élargissent et renforcent l’infrastructure indispensable à la recherche

Par leurs investissements, les partenaires du RNRE augmentent la portée du réseau, en accroissent les capacités et rehaussent la résilience de son infrastructure, facilitant les innovations qui misent sur la collaboration et l’exploitation massive des données


 

(Ottawa, le 13 juin 2018) CANARIE, un des piliers de l’infrastructure numérique qui sous-tend la recherche, l’éducation et l’innovation au Canada, a annoncé aujourd’hui l’achèvement d’une série de projets qui agrandissent la portée et accroissent les capacités de même que la fiabilité du Réseau national de la recherche et de l’éducation (RNRE) canadien. Ces projets, financés conjointement par CANARIE et les réseaux provinciaux ou territoriaux qui sont ses partenaires, font en sorte que les parties prenantes du RNRE canadien disposent d’une infrastructure numérique en mesure de satisfaire aux exigences des chercheurs, des éducateurs et des innovateurs qui utilisent massivement les données.

 

Grâce à ces projets, six* collèges et campus universitaires comptant au-delà de 100 000 employés, étudiants et enseignants** bénéficieront d’une nouvelle ou meilleure connexion au RNRE qui les raccordera à leurs homologues, aux instruments de recherche, aux services et aux données du pays et de l’étranger. Deux hôpitaux universitaires ont aussi été connectés au RNRE, ce qui leur permettra de mieux appuyer un plus large éventail de recherches axées sur la collaboration et l’usage des jeux volumineux de données. Le RNRE canadien connecte plus de 650 universités, collèges, hôpitaux universitaires et laboratoires de recherche gouvernementaux à des milliers d’institutions similaires sur le globe grâce à une toile mondiale d’une centaine de RNRE.
 
« Par leur coopération, les partenaires du RNRE canadien alimentent la recherche et l’innovation dans toutes les disciplines au pays », a déclaré Bala Kathiresan, président de BCNET et du Comité de régie du RNRE. « Notre vision commune est de continuer à faire progresser cette infrastructure numérique cruciale pour que le Canada reste à la fine pointe de la recherche et de l’innovation, pour resserrer nos partenariats et pour optimiser l’efficacité au maximum. » 
 
Voici une description des projets qui ont été menés à bien.
 
  • En Colombie-Britannique, BCNET a étendu son réseau de fibres optiques afin d’y raccorder les deux campus du collège Douglas et celui du Justice Institute of British Columbia. Grâce à cette connexion à haut débit, le collège Douglas deviendra un dépôt de données majeur de l’Open Education Resources Initiative, une ressource capitale pour ses étudiants, son personnel et les membres de son corps professoral. Au Justice Institute, la connexion au RNRE canadien autorisera l’exploitation intégrale du Simulation Training and Exercise Collaboratory (SIMTEC), outil Web de simulation à haute définition utilisé pour la formation dans le cadre de scénarios d’urgence calqués sur la réalité. BCNET a également élargi le RNRE pour y connecter le Surrey Memorial Hospital. Ce lien facilitera la vie aux nombreux groupes de recherche de l’établissement, y compris ceux qui recourent aux technologies d’imagerie du laboratoire MedTech, lesquelles exigent de puissantes ressources informatiques pour traiter, modéliser et catégoriser les données sur le cerveau relayées par des capteurs. 

 

  • ​En Alberta, Cybera a agrandi et mis à niveau l’infrastructure de son réseau à Edmonton afin qu’elle se plie davantage aux besoins existants, en constante évolution. La mise à niveau permettra à l’Université McEwan et au Northern Alberta Institute of Technology d’avoir un accès à haute vitesse au RNRE. Cette connexion plus rapide bénéficiera notamment au Centre for Sensors and System Integration du NAIT ainsi qu’au Centre for Oil Sands Sustainability et au Boreal Research Institute. Un autre projet de Cybera a permis de raccorder l’Université Concordia d’Edmonton au RNRE, ce qui multipliera les possibilités pour les employés, les étudiants et les enseignants de l’institution, ceux-ci profitant désormais d’un accès ultrarapide à des centaines d’institutions au Canada et à des milliers d’autres, ailleurs dans le monde.
 
  • En Saskatchewan, SRNET a perfectionné l’équipement essentiel de son réseau pour répondre aux besoins toujours plus grands de ses utilisateurs. Les travaux ont rehaussé la sûreté, la fiabilité et les capacités du réseau tout en autorisant une meilleure gestion de la largeur de bande et du routage. Grâce à eux, toutes les institutions de la province raccordées au RNRE via SRNET noteront une nette amélioration du rendement.

 

  • Au Manitoba, MRnet a mis à niveau d’importants maillons de son réseau et des systèmes de commutation essentiels à Brandon et à Winnipeg. Pareilles améliorations rendront le réseau plus fiable, tandis que la plus grande largeur de bande multipliera les possibilités de collaboration au niveau de l’éducation et de la recherche dans les établissements d’enseignement supérieur, comme dans les écoles primaires et secondaires de la province.

 

  • En Ontario, les projets d’ORION ont rehaussé la résilience d’un point de présence (PoP) crucial à Toronto et élargi, de même qu’amélioré le réseau à Kingston et dans la région de York, deux emplacements capitaux. La modernisation de l’infrastructure aidera les chercheurs à exploiter toutes les capacités du Centre for Advanced Computing de l’Université Queen’s, notamment ceux qui recourent à l’imagerie pour étudier les fonctions cérébrales. Dans la région de York, le Southlake Regional Hospital est désormais relié au réseau d’ORION, ce qui facilitera la tâche des entreprises qui y poursuivent des recherches articulées sur des données massives ou se concentrant sur la santé au CreateIT, l’accélérateur d’entreprises de l’hôpital.

 

  • Au Québec, le RISQ a mis à niveau son réseau de fibres optiques en vue d’en rehausser la performance et la redondance dans le corridor principal reliant Sherbrooke à Lennoxville. Le projet a accru la performance du réseau pour les importants utilisateurs de la région, notamment l’Université Bishop’s, le collège Champlain et un centre de recherche d’Agriculture Canada.

 

 

*Collège Douglas (deux campus), Justice Institute of British Columbia, Université MacEwan, NAIT, Université Concordia d’Edmonton

**Source : Wikipedia

 


 

À propos du RNRE canadien

Le Réseau national de la recherche et de l’éducation (RNRE) est un regroupement essentiel d’infrastructures, d’outils et de personnes qui s’est donné pour mission d’accentuer le leadership du Canada dans les domaines de la recherche, de l’éducation et de l’innovation.

 

CANARIE et ses douze partenaires provinciaux et territoriaux forment le RNRE canadien. Ils connectent entre eux les chercheurs, les éducateurs et les innovateurs du pays, et leur permettent d’accéder aux données, aux technologies et à leurs homologues du monde entier.

 

Font partie du RNRE canadien CANARIE, BCNET, Cybera, SRNET, MRnet, ORION, le RISQ, ECN, ACORN-NS, ACORN-NL, le Yukon College et l’Aurora College.

 

 

Infolettre du RISQ