background image
Soutien technique

Les orientations technologiques
privilégiées par le RISQ

Les orientations technologiques que privilégie le RISQ traduisent une approche opérationnelle souple, économique et pragmatique. La structure technologique qui en découle est claire, évolutive et efficace.

 

La segmentation du réseau en couches fonctionnelles

L'architecture en couches fonctionnelles assure une grande souplesse d'évolution et minimise l'impact opérationnel des mises à niveau.

 

Une infrastructure de « fibre noire »

En étant libre d'illuminer ses fibres optiques grâce aux technologies, aux équipements et aux protocoles qu'il choisit lui-même, le RISQ maîtrise totalement son réseau. Il est propriétaire de ses liens de fibre optique et s'assure de leur utilisation exclusive pour une période irrévocable de vingt ans (avec des possibilités d'extension de cinq ou dix ans).

 

Une structure de routage IP à trois niveaux

La structure de routage établie par le RISQ comporte trois niveaux: le coeur, ou le « réseau dorsal », la distribution régionale et, enfin, l'accès du client. Cette structure bien définie accentue la souplesse de mises à jour et de l'évolution de l'ensemble.

 

La redondance des routes

Le RISQ vise la redondance complète des routes dès qu'elles sont viables financièrement pour les liens cœur et distribution, de sorte que le fonctionnement du réseau soit assuré en cas de panne d'un des liens. La redondance est également proposée optionnellement au niveau de l'accès du client.

 

MPLS/VPN pour la gestion des accès

Palliant aux limitations des protocoles TCP/IP, le protocole MPLS procure une performance de routage accrue et plusieurs avantages, dont un meilleur contrôle sur l'ingénierie du trafic offert au client. Le support des réseaux privés virtuels (VPN) permet une gestion plus fine des privilèges d'accès et de la bande passante des services de connexité offerts par le RISQ.

 

Des interfaces basées sur la technologie Ethernet

La technologie Ethernet est mise en œuvre au niveau des interfaces avec les clients (Fast Ethernet ou Gigabit Ethernet) et, si possible, avec les autres réseaux (dont CANARIE).

 

L'encapsulation du protocole IP dans une trame Ethernet

Sur de courtes distances, le protocole IP est encapsulé dans une trame Ethernet, elle-même transportée directement sur une longueur d'onde optique. En minimisant le nombre de couches protocolaires, la performance globale du réseau est optimisée.

 

L'encapsulation de trames Ethernet dans une trame SONET

Pour le transport sur de longues distances, les trames Ethernet sont encapsulées dans des trames SONET (multiplexage temporel) afin de maintenir leur intégrité. Les technologies SONET de nouvelle génération procurent également une plus grande flexibilité topologique.

 

Les technologies WDM pour le transport optique

Les technologies de multiplexage en longueur d'onde WDM permettent de multiplier la capacité de transport de l'infrastructure optique, en modifiant les équipements de multiplexage. Il en résulte une grande souplesse d'évolution et la bonification à long terme des investissements initiaux.

 

Infolettre du RISQ